Palmiers
Photo de l'Ile du Prince Edouard au Canada

L'île du Prince Edouard

Retracez l'histoire des Acadiens de la province canadienne de l'Ile du Prince Edouard...

Dans les pas des Acadiens

 

Bordée au nord par le golfe du saint Laurent et au sud par le détroit de Northumberland, ce dernier la  séparant des provinces du nouveau Brunswick et de la nouvelle écosse, l’ile du prince Edouard est la plus petite des provinces du Canada.Découverte en 1534 par l’explorateur français Jacques Cartier qu’il décrivit à l’époque comme « La terre la plus belle que l’on puisse imaginer », l’ile est ensuite utilisée comme base avancée de pèche par les pécheurs français, normands et basques durant 2 siècles. Ce territoire est enchanteur de par la diversité de sa faune et de sa flore en complément de la variété de ses espaces et de ses paysages comme nous le constaterons sur ses plages aux sols rouges ou bien encore dans ses plaines verdoyantes parsemées ici et la de forêts clairsemés.

 

Lorsque l’on visite les provinces situées dans l’est du Canada, on ne peut que s’intéresser à l’histoire de ces territoires qui est depuis fort longtemps liée à la France et tout particulièrement l’Acadie l’ile du prince Edouard n’échappe pas à la règle et ce sera un plaisir de rencontrer des Acadiens et des Acadiennes avec leurs tenues traditionnelles qui nous conteront avec passion l’histoire de leurs ancêtres et de leurs arrivées sur cette ile belle et rebelle qui à commencé après 1755 et le grand dérangement entrainant à l’époque le départ de la communauté acadienne vers la  France, les états unis et les provinces situées à l’est du Canada. « Mon nom est Patrick Radigois et mes ancêtres sont originaires de SAINT SEBASTIEN dans la banlieue de NANTES » nous précise un des acadiens présents lors d’une des nombreuses réunions et manifestations organisées toute l’année par la communauté acadienne de l’ile. « Ils avaient quittés la France en 1604 pour débarquer au Canada pour ensuite créer l’Acadie et leurs descendants se sont installés dans l’ile du prince Edouard en 1758 à la faveur d’un transfert organisé par l’armée britannique ».

Photo de l'Ile du Prince Edouard Canada - Gabriel Page

 

Ces hommes et ces femmes sont particulièrement fiers de leurs racines acadiennes en complément du maintien de la langue française dans leurs échanges et leurs modes de vies comme nous le précise Marcia Enman, journaliste et directrice générale de la voix Acadienne seul journal francophone sur l’ile du prince Edouard « Depuis sa première édition en 1975, notre journal contribue à consolider les liens qui unissent les acadiens et les francophones de cette plus petite province du Canada » nous précise-t-elle . « La langue acadienne, riche de plus de 400 ans d’histoire, est l’un des plus beaux trésors du monde oral et notre parler est le résultat de nombreuses données historiques, politiques et sociales qui ont marqués la communauté de langue française qui vit aujourd’hui sur cette ile autrefois appelée l’Isle saint Jean. Le français Acadien est original dans la mesure ou il s’est enrichi des contacts avec les anglophones et les Amérindiens en plus des mots hérités de la France et, à l’heure actuelle, il existe encore plusieurs termes vieillis dont l’usage est courant » Cette rencontre avec la communauté acadienne de l’ile du Prince Edouard à été pour nous une expérience enrichissante qui témoigne de la dynamique francophone à travers le monde.

Logo de Gabriel Page Links conseil

Article écrit par Gabriel Page 

Membre du groupe LINKS CONSEIL

www.gabrielpage.com

www.destinationlemonde.fr