Palmiers

Ryokan, l’auberge à la japonaise

Ce mot ne nous parle pas forcément dans un premier temps et pourtant on le connaît tout. Il s’agit des auberges traditionnelles japonaises, servant originellement d’hébergement pour les passants ou de centre de relaxation de la bourgeoisie japonaise. Mais aujourd’hui, ils sont au centre du tourisme et ne sont plus réservés uniquement aux personnes aisées et couvrent une large gamme de prix.

Un des attraits les plus particuliers, qui en fait une particularité du Japon et son esthétisme. Fabriqué avec des matériaux primaires comme du bois, du bambou ou encore du papier de riz, ces bâtisses nous font voyager dans le temps. Mais il n’y a pas que l’aspect extérieur qui est différent. La décoration intérieure ainsi que l’ameublement vont de pair. Le sol est recouvert de tatami traditionnels en paille de riz. Les meubles sont simples, une table basse, un lit futon, des portes coulissantes et c’est tout. Les Japonais aiment les chambres simples.

Comme partout dans l’Archipel, les ryokans n’échappent pas aux traditions fortement installées dans la culture. Ainsi certaines mesures sont à prendre une fois arrivé. Dans un premier temps, il faudra enlever ses chaussures pour revêtir des chaussons préparés préalablement par les hôtes, il est très impoli de vouloir garder ses chaussures en ce lieu. Quelques fois, ceux-ci vous accueilleront avec un thé de bienvenue. Une tradition veut qu’une fois à l’intérieur l’on porte un vêtement en particulier, le yukata. Il s’agit d’une sorte de kimono en coton qui est porté à l’intérieur, pour le diner ainsi que pour aller aux bains.

La plupart des ryokans sont généralement équipés de bains en extérieur. Cependant, même si certains en possèdent des privés il faut souvent accepter de partager les bains avec le reste de la clientèle. Les bains sont séparés entre hommes et femmes, mais dans d’anciens ryokans il est possible de trouver des konyoku, bain mixte.

Pour manger, les ryokans vous proposeront également un repas. Même s’il est possible que pour les milieux de gamme vous mangiez en salle commune, les meilleurs vous serviront dans votre chambre. Ne vous attendez pas à une carte sur laquelle vous choisirez vos plats. Un assortiment de nourriture vous sera simplement servi, de quoi étayer son expérience de découverte culinaire. Cette cuisine consiste en une succession de petites assiettes contenant de petites quantités, afin de pouvoir tous les gouters.

Quelques exemples :

  • Ryokan Kagaya de Wakura Hot Springs, Ishigaki département d’Okinawa

Ce ryokan très bien situé sur une ile possède une allure extérieure très moderne en contraste avec sa décoration intérieure traditionnelle qui porte des références zen. Il contient plusieurs onsen avec vus directs sur l’océan.

  • Ryokan Asakusa Shigetsu, préfecture de Tokyo

Situé dans le quartier d’Asakusa, ce ryokan propose une vue sur la tour SKytree depuis sa baignoire. Il a l’avantage d’être particulièrement bien placé, à quelques pas du célèbre temple Senso -ji. Le métro est également à proximité.

  • Harper House, Osaka

Situé à Osaka, cet établissement mélange un look traditionnel, avec l’ameublement léger habituel, avec une modernité dernier cri : climatisation, télévision ou encore une cuisine pour certaine chambre. Ce ryokan est également très bien placé, dans le quartier Nishinari.

Article de Japon Infos

Découvrez d'autres articles de Japon Infos : Le Japon, une terre d'eau thermale