Palmiers

Ces villages de guerre

Pour les amoureux de l’histoire, cet article est fait pour vous. Ensemble, nous allons découvrir deux villages français où les deux guerres mondiales ont laissé des traces.

Douaumont

Situé dans le département de la Meuse, Douaumont fut détruit durant la Bataille de Verdun en 1916 et ne fut pas reconstruit, ce village est dit « mort pour la France ».

Le fort de Douaumont avait une place primordiale durant la Bataille de Verdun, l’armée allemande l’occupa durant 8 mois, c’était un de ses abris pour les troupes. Le 2 mars 1916, le capitaine Charles De Gaulle est fait prisonnier par les allemands dans ce fort, ce n’est que le 24 octobre 1916 que les français récupère le fort, une vraie victoire pour tout le pays.

Plus de 600 soldats allemands reposent là-bas, mais vous pourrez découvrir la nécropole allemande, une chambrée, la tourelle 155.

Pour les visites en famille, il existe un livret jeu pour les enfants de 8 à 12 ans, cela permet d’introduire l’histoire française de façon ludique aux plus jeunes.

L’Ossuaire de Douaumont compte environ 130 000 corps non identifiés de soldats français et allemands. Durant votre visite, vous pourrez visiter la chapelle mais également la tour qui comprend un musée et vous offre une vue panoramique. Visiter l’Ossuaire vous aidera à comprendre l’histoire et les conséquences de la Bataille de Verdun.

Oradour-Sur-Glane

Situé non loin de Limoges, ce village fut le lieu d’un massacre durant la seconde guerre mondiale. En effet, le 10 juin 1944, un détachement du premier bataillon décide de commettre le plus grand massacre de civils commis en France par l’armée allemande, plus de 640 personnes y laisseront leur vie.

Durant votre visite, vous pourrez vous rendre dans l’Église. Tous les enfants et femmes du village furent enfermés à l’intérieur avant que des soldats allemands y mirent le feu, c’est ainsi que l’Église brula et que 350 personnes perdirent la vie.  Toutes les personnes qui ont essayé de fuir se faisaient tirer dessus, seules les personnes ayant simuler leur mort ont réussi à survivre, vous pourrez trouver quelques témoignages émouvant de ces personnes.

Pour les hommes, et les enfants de plus de 14 ans, ils furent répartis dans six lieux d’exécution, ils devaient vider leur maison de tous leurs biens de valeur afin que les SS puissent les récupérer.

Vous pouvez également visiter le Centre de la Mémoire, inauguré en 1999, ce centre retrace l’histoire de ce massacre et rend hommage à ce Village Martyr. Vous trouverez également des objets des victimes recueillis dans les ruines.

Ce village ne fut pas reconstruit par les ordres du Général De Gaulle, mais dans le nouveau bourg, Oradour Sur Glane a réussi à renaitre, sans oublier son passé, avec une nouvelle église qui représente beaucoup pour tous les habitants du village où les familles des victimes.

Si ces deux premiers villages vous ont donné envie d’en voir plus, vous pouvez également visiter le site du Chemin des Dames dans l’Aisne, Beaulne-et-Chivy, le site du Vieux Craonne, Fey-en-Haye, Cumières-le-Mort-Homme… La majorité de ces villages ne sont plus habités et certains ont été reconstruis mais ils ont tous été témoins des Guerres Mondiales. 

Article écrit par Sous 7 Angle 

Sous Cet Angle, propose du contenu web sur la thématique du voyage. Sous Cet Angle a trois valeurs importantes: Le tourisme responsable, la place des femmes dans leur société & le potentiel et la force de la jeunesse.
Sous Cet Angle sur les réseaux: Twitter, Facebook, Instagram et sur Youtube