Palmiers

Découverte et pratique de l'écotourisme

L'écotourisme en Aveyron.

L’Ecotourisme, également couramment appelé le tourisme vert, est une forme de tourisme durable tout particulièrement axée sur la découverte de la nature et de ses écosystèmes intégrant des variantes que sont les agro systèmes et le tourisme rural en parallèle de la découverte de l’écologie urbaine représentée notamment par les jardins et les espaces verts écologiques avoisinant bien souvent des réserves naturelles urbaines. 

Le développement de l’écotourisme est actif depuis la fin des années 70 car c’est à cette période que s’est développé un mouvement conséquent de prise de conscience d’une régulation économique mondiale intégrant des données environnementales afin de susciter des projets audacieux et utiles pour notre planète. Son application concrète se traduit principalement sur des fondamentaux établis par le TIES (Société internationale d’écotourisme), en parallèle de critères validés par l’organisation mondiale du tourisme qui font de l’écotourisme une des branches du tourisme durable et qui se traduisent dans le cadre de comportements et de pratiques des visiteurs sur les sites correspondants que sont notamment de minimiser les impacts physiques, sociaux et comportementaux du tourisme sur l’environnement en le protégeant; adopter des pratiques respectueuses de la faune et de la flore et des populations locales; ou bien encore et notamment pour certains pays étrangers une consommation locale de produits réalisés dans des conditions socialement et financièrement équitables complémentaires à la protection de l’environnement et ce afin de générer des retombées économiques profitables pour les populations locales en complément de leurs participations actives aux bonnes pratiques de l’écotourisme.

Un atout pour le développement de nos territoires

En fait, beaucoup de pays et notamment la France ont engagés, et ce dès les années 60, des projets intégrant les données principales de l’écotourisme notamment dans le cadre de la création des parcs nationaux actuellement au nombre de 11 et dont la création des 2 premiers remontent à 1963 avec les ouvertures des parcs de la vanoise et de port cros dans les régions Auvergne Rhône-Alpes et Provence-Alpes-Côte d’Azur, intégrés depuis 2020 au sein de l’office français de la biodiversité. Entreprises spécialisées dans le tourisme souhaitant une labellisation adaptée à la charte de l’ecotourisme, collectivités locales et territoriales, communautés de communes mais aussi les parcs naturels bien implantés dans nos régions, la palette des partenaires et clients est diversifiée pour un objectif ambitieux et novateur dans son application concrète comme nous l’avons constaté dans le département de l’Aveyron en région Occitanie. Les réalisations de ce que l’on appelle le label écotourisme sont simples dans leurs modalités d’utilisation et de découverte pour les visiteurs qui vont par exemple du choix des lieux de vies comme des ecocampings, des ecogites ou des ecohotels qui sont labellisés eco-hébergements, en complément de la découverte de lieux et d’espaces balisés sur des circuits bien délimités respectant l’environnement où l’on peut croiser et aussi admirer une faune et une flore riche et diversifiée comme, par exemple, le vautour fauve réintroduit dès 1981 dans les grandes causses de l’Aveyron. Il y aussi les rendez-vous écotourisme plus particulièrement destinés aux professionnels de la filière pleine nature et touristique avec des formations et des ateliers adaptés tels que celui du pole de pleine nature des gorges de l’Aveyron.

Pratiquer l’écotourisme, c’est aussi découvrir le tourisme rural et déguster la gastronomie locale composée de bons produits naturels du terroir en complément de la visite de fermes, notamment en famille, qui ravissent petits et grands comme cela se pratique dans le bas ségala ou bien dans la région de l’Aubrac, située dans le nord du département de l’Aveyron, qui sont ravissantes pour la beauté de leurs paysages et aussi pour leurs facilités d’accès. Choisir de passer ses vacances dans une démarche eco responsable imprégnée des valeurs de l’écotourisme est une décision qui intègre de la curiosité car on y fait souvent de très heureuses rencontres, en complément de la découverte de lieux intégrant tout ce que la nature a de plus noble dans un environnement préservé accompagné notamment d’une faune intégrée et préservée, et ce type de séjours accessibles à tous et qui ne cesse de se développer est un atout pour la découverte sous un angle différent de nos radieux territoires.

Reportage : GABRIEL PAGE

Crédit Photos : GABRIEL PAGE / Getty Images / Quang Nguyen Vinh & Thomas Brenac, pexels

Envie d'en savoir plus ?

www.gabrielpage.com

www.destinationlemonde.fr

www.destinationpaysdelaloire.fr