ASIE-thailande-Krabi-railey beach

Thaïlande : Koh Tao, bons plans et conseils

Brrrrr. Marre de grelotter sous la couette ? Envie de chaleur et de plages paradisiaques ?

La destination idéale, facile et bon marché, c’est la Thaïlande ! D’accord mais quelle île choisir ?

Le conseil des blogueurs A ticket to ride : Koh Tao.

Une destination idéale et bon marché

kohtaolyon

Merveilleuse petite île dans le golfe de Thaïlande, Koh Tao jouit d’une bonne réputation. Loin du tumulte de la Full moon party de sa voisine Koh Phangan, du tourisme débridé de Koh Samui, ce petit bout de terre (l’île mesure 19,2 km2 : 3,4 km d’est en ouest ; 7,6 km du nord au sud) est le repère des amateurs de plongée et de belles plages.

 

TROIS INFOS EN BREF

1 – Koh Tao est surnommée l’Île de la tortue (Turtle island). Deux raisons : des tortues fréquentaient autrefois les plages ; depuis Koh Phangan, ce bout de terre ressemblerait à cet étonnant animal.

 

2 – Avant 1933, l’île n’était pas habitée. À partir de cette date et jusqu’à 1947, elle se transforme en une prison politique. D’après certains témoignages, Koh Tao était un véritable « enfer » pour les prisonniers (requins, malaria).

 

3 – Chaque année 350 000 touristes fréquentent Koh Tao. Deux milliers de personnes y habiteraient à l’année (un chiffre qui serait en réalité plus proche de 7000, si on inclut les saisonniers et travailleurs de passage).

 

Comme beaucoup d’îles thaïlandaises, forcément, Koh Tao est très touristique. Avec tous les mauvais côtés que ça signifie… Mais on est là !

Pour vous, on a collecté les bons plans pour éviter la foule, les arnaques qui vont avec et pour profiter au maximum de cette belle parenthèse insulaire.

Merci qui ?

 

I – Éviter les escroqueries des locations de scooter

C’est sans doute l’arnaque la plus populaire dans le coin. Vous louez un scooter, vous l’égratignez un peu (ou pas du tout) et en le ramenant le propriétaire de la boutique vous demande une grosse somme de baths. Vous refusez ? Il garde votre passeport gentiment remis en caution à votre arrivée…

Vous pensez qu’appeler la police résoudra votre affaire ? Pas du tout, le gars en uniforme est souvent de mèche avec l’arnaqueur.

Alors que faire ? Rouler prudemment sur les routes cahoteuses – le mot est faible – de l’île (n’hésitez pas à finir le chemin à pied quand il s’agit de rejoindre une plage ; les accidents sont très nombreux) et louer son scooter à quelqu’un de confiance.

 

– NOTRE PRÉFÉRÉ : Oli’s motorbike (9 h à 17 h). La boutique est située à Mae haad village. Il est donc possible de s’y rendre à pied, directement en arrivant du bateau. Si vous êtes sur Sairee, appelez-le, il vous amène le véhicule directement sur votre lieu de résidence. Le prix de location est dans la moyenne de l’île : 250 baths la journée (6,60 euros). Deux gros points positifs : pas besoin de laisser son passeport, il accepte d’autres pièces d’identité ; le contrat de location est très clair concernant les dommages causés au véhicule. Le coût de chaque pièce du deux-roues est chiffrée ; la liste est dans le contrat. Vous cassez, vous savez ce que vous devez payer. Exit les mauvaises surprises.

– Sur Chalok, au sud, un peu plus excentré, on a aussi loué un scooter au JP Resort: tarif bon marché (200 baths ; 5,30 euros) ; il faut laisser un passeport en caution mais il vous sera rendu si le deux-roues est intact.

– Dernière adresse a priori « honnête » : RPM Bike mecanic, situé juste après le quai de Songserm. Situation géographique pratique. Prix dans la moyenne (250 baths ; 6,60 euros). Pas de souci particulier là non plus. Le plus : un litre d’essence offert.

 

NOS CONSEILS. Prenez en photos le scooter sous tous les angles au moment de la location, avec votre téléphone. Ça évitera de vous faire accuser à tort d’une égratignure… N’hésitez pas à le faire de manière ostensible, montrez que vous regardez tout en détails.

Il faut savoir que les taxis sont chers sur l’île. 2 km : 300 baths (8 euros). Si vous logez à Sairee Beach ou Chalok et que vous ne voulez pas faire 2 ou 3 km à pied sous la chaleur, les sacs sur le dos, louez un scooter et faites les allers-retours pour charrier vos sacs. Ça vous coûtera moins cher qu’un taxi et vous pourrez profiter du deux-roues toute la journée. Les locations se font sur 24 heures, faites la même chose au retour (louer la veille et rendre le scooter le matin de votre départ).

 

II – Bien choisir « son » village

Il existe trois villages sur l’île : Sairee, Mae Haad et Chalok Baan Kao.

kohtaolyon2

Tous les bateaux débarquent à Mae haad village. Loin d’être le plus attrayant avec son balai de catamarans et autres ferries, le secteur est familial et plutôt riche en commodités. Bars, restaurants, boutiques souvenirs, agence de voyage. C’est le lieu où tout le monde transite. Mais selon nous, le moins sympa des trois bourgs de l’île.

Sairee village. C’est le coin de l’île où se réunissent les fêtards : l’endroit où les soirées se prolongent jusqu’à pas d’heure. Bucket (seau d’alcool) à toutes les sauces, cracheurs de feu sur toute la longueur de la plage, bordée par plusieurs resorts. Mis à part le côté fiesta, la plage bordée de cocotiers couchés reste très belle (et donc fréquentée) mais agréable.

Chalok Baan Kao. Tout au sud. Difficile d’y accéder sans scooter. La baie est magnifique, l’eau claire et les resorts plutôt bons marches (n’hésitez pas à négocier sec). Ambiance calme et familiale. De loin le plus tranquille des villages. Petit défaut : moins de choix dans les restaurants et autres boutiques, plus isolé.

 

NOS CONSEILS. Si vous restez plusieurs jours sur l’île, changez de lieu de résidence. Ça vous obligera à découvrir plusieurs sites et à profiter pleinement des différentes ambiances…

               

III – Trouver « son » bungalow

Les grands hôtels, chers et luxueux sont là, bien sûr. Il y a aussi l’option dortoir… Mais rapport qualité-prix, le bungalow privatif est imbattable. On

vous donne deux adresses.

 

– JP Resort. 700 baths (18,60 euros) avec ventilo (possibilité de négocier si vous restez plusieurs nuits). Le restaurant et l’accueil donne directement sur la baie de Chalok. Vue magnifique à apprécier une bière à la main. De l’autre côté de la route, les bungalows se perdent dans les arbres. Et une piscine toute récente offre un joli bonus. Pour le même prix, il y a aussi des chambres. Le bungalow est simple mais plus que correct et avec de l’eau chaude s’il vous plait !

– O chai bungalow. Sur Sairee Beach. Certains bungalows sont plus proches de la plage que les autres. Très spacieux, mais intérieur plutôt spartiate. La réception n’est pas très avenante, il faut l’avouer. Tarif : 700 baths aussi (18,60 euros).

 

NOS CONSEILS. Sauf à vraiment avoir besoin d’être rassuré en la matière, ne réservez pas votre logement à l’avance ! Sur place, vous obtiendrez de bien meilleurs prix (c’est vrai, ça demande parfois un peu de patience). Si c’est votre truc, négocier une formation plongée avec le logement, ou l’inverse.

               

IV – S’évader sur de jolies plages moins fréquentées

L’île regorge de petites plages. Sable blanc, rochers, cocotiers, fonds marins… Vous êtes là pour ça, non ? Voici une liste non exhaustive de celles qui méritent un petit détour !

 

Chalok baan kao bay : très facilement accessible, la couleur de l’eau fait rêver. Photo parfaite par tous les temps. Eau peu profonde. Laissez vos masques et tuba à la maison, pas de fond marin à explorer ici. Idéale pour se prélasser.

Freedom beach : dans le prolongement de Chalok, toute mignonne. 

Aow leuk : n’oubliez pas les masques et tubas pour explorer le coté droit de la baie. Quasiment déserte. Un resort est en construction mais laisse l’accès libre à la plage. Pour l’instant. Hin Wong Bay : plage de rochers, pas la plus belle mais très bon spot pour faire du snorkelling.

Sai nuan beach 1 : petite crique, jolie plage, eau turquoise.

 

NOTRE CONSEIL. Investissez a minima dans un masque et un tuba.

Si vous avez l’opportunité de le faire avant d’arriver sur l’île. Sinon comptez 250 baths minimum (6,60 euros) pour un équipement basique. Possibilité d’en louer dans tous les hôtels.

               

V -Trouver les bonnes adresses pour manger « local »

Sur les conseils de plusieurs « saisonniers », on a pu découvrir ces petites adresses aux cartes gourmandes, locales et économiques ! De vraies bonnes tables.

 

Tik restaurant, à Sairee village. Prendre la rue en face du 7/11, c’est à 100 m sur la gauche. On conseille : burger poulet et padthaï (entre 50 et 100 baths, 1,35 à 2,70 euros le plat en moyenne). 995 Roasted duck, dans même la rue en face du 7/11 très rapidement sur la droite. On vous conseille de prendre la « grosse » assiette. Ça se mange sans faim. Plats à moins de 100 baths (2,70 euros).

Pud restaurant, juste en face de chez Tik. On recommande également son padthaï (80 baths, 2,15 euros), mais aussi le tom yam. Un petit conseil : la préparation est très longue, mettez vous d’accord et commandez le même plat pour toute la tablée (sinon vous ne mangerez pas ensemble et attendrez longtemps).

Yang restaurant, trouvez la clock tower (ou rond point de la tortue) au-dessus de Mae Haad et continuez sur la route menant à Chalok. Le restaurant se trouve sur la droite. Les burgers (50 baths, 1,35 euros !) sont énormes. Tout est très copieux. Moins de 80 baths (2,15 euros) la plupart des plats. Pour les grosses faims.

 

NOTRE CONSEIL. Si vous plongez, demandez conseils à vos moniteurs, ils sont sur Koh Tao depuis un petit moment et connaissent les bonnes adresses. D’ailleurs, si vous en repérez plusieurs installés autour d’une table dans un restaurant, c’est probablement que l’adresse mérite un arrêt.

 

LES 10 CHOSES À FAIRE (OU PAS) À KOH TAO

A faire

1 – Boire une bière au soleil couchant dans un bar sur Sairee beach. Prolonger la soirée devant le spectacle les jongleurs de feu.

2 – Passer son Open water, le premier niveau de plongée, à un moindre coût. Nous, on l’a fait !

3 – Monter au point de vue John Suwan au sud de l’île (face au parking du resort Freedom beach) pour voir d’un seul coup d’oeil les deux côtés de l’île (entrée payantes, 50 baths, 1,35 euros).

4 – Marcher entre la baie de Mae Haad et celle de Chalok, en suivant la côte (le sentier traverse plusieurs hôtels mais ne soyez pas gênés, empruntez-le : il donne accès à de très jolies plages secrètes).

5 – Manger un padthaï chez Tik ou chez Pud.

 

À ne pas faire.

6 – Chercher quelques chose à manger à 22h45 au 7/11 de Sairee en cours de dévalisage par une horde de jeunes touristes bourrés (oui d’accord, nous aussi on avait un peu « fêté » notre Open water).

7 – Manger une pizza à 250 baths dans les restos les plus fréquentés de l’île. Beurk.

8 – Attendre que le wifi devienne fluide (impossible).

9 – Acheter des souvenirs sur l’île : TOUT est hors de prix ! Attendez votre passage à Bangkok.

10 – Vendre ses livres sur l’île à un prix dérisoire (rachetés 20 baths alors qu’ils sont revendus 300 !). Attendez Bangkok, on vous dit.

   

Retrouvez les bons plans de A ticket to ride sur le Coin des Blogueurs !