Palmiers

Limiter l’empreinte carbone de son voyage

Voyager et limiter son empreinte carbone, c’est possible ! 

Si les bienfaits du voyage sont connus et partagés de tous, ses effets peuvent être tout aussi néfastes. L’activité touristique est source d’effets indésirables, en commençant par l’impact écologique des émissions de l’avion que le voyageur prend. Sur place, les transports locaux utilisés, les hôtels et toute la logistique mise en place pour l’accueil des touristes augmente cet impact sur l’environnement et l’écosystème des pays visités. Un itinéraire qui pousse les voyageurs à changer d’endroit tous les jours, pour en voir le plus possible, en le moins de temps, rejettera nécessairement plus de CO2 qu’un voyage où l’on prend son temps, en limitant le nombre d’endroits visités. Des solutions existent. L’agence de voyage Odysway en a listé 3.

Voyager moins de fois­­­, plus longtemps

Il ne s’agit pas de s’arrêter complétement de voyager. Le tourisme est une activité extraordinaire, tant pour le voyageur que l’apport économique aux populations locales. Mais il parait nécessaire de repenser la manière dont nous voyageons aujourd’hui. Ainsi, peut-être qu’à la place de multiplier les courts séjours et weekends qui nous font prendre l’avion plusieurs fois par an, pourrait-on privilégier un ou deux voyages plus longs. Imaginer le voyage non plus comme la consommation d’un autre service mais comme un moyen rare de se découvrir en partant à la rencontre du monde et des autres. En prenant son temps.

 

Voyager plus en immersion

Le succès d'émissions comme "Voyage en terre inconnue", "j'irai dormir chez vous" ou "Échappées belles" souligne l'intérêt des français pour les immersions locales, durant lesquelles le voyageur prend son temps, partage de vrais moments de vie avec les locaux. Non seulement, l’expérience du voyage en sera plus forte, mais le nombre de trajets locaux (en voiture, bus ou en train) sera réduit, tout comme les émissions CO2 associées.

 

Voyager en plantant des arbres

Des agences de voyage vous proposent de compenser l’empreinte carbone de votre voyage en plantant des arbres. C’est le cas d’Odysway, qui pour chaque voyage proposé calcule la quantité des émissions de CO2 qu’un avion émet par passager sur la distance du vol. Des arbres seront ensuite plantés pour compenser ces émissions. Ainsi, par exemple pour un voyage entre Paris et Oulan Bator (Mongolie), l’agence s’engage à planter 21 arbres.

 

Des exemples de voyages immersifs proposés par l’agence :

  • Rencontrez les éleveurs de rennes en Mongolie
  • Partez à la découverte de la vallée sacrée des incas au Pérou, avec un chamane
  • Découvrez le kung-fu dans un temple Shaolin en Chine.
  • Vivez avec une tribu indigène au Panama

 

Pour plus d'informations : 

Découvrez tous les voyages immersifs d’Odysway

 

506754 ://www.salons-du-tourisme.com/_fragment?_path=id%3De6f755bc4baf30db32542668e3c7f2ca%26blockNodeId%3D253612%26locationId%3D1316897%26serialized_siteaccess%3DO%253A38%253A%2522eZ%255CPublish%255CCore%255CMVC%255CSymfony%255CSiteAccess%2522%253A3%253A%257Bs%253A4%253A%2522name%2522%253Bs%253A21%253A%2522salon_du_tourisme_fre%2522%253Bs%253A12%253A%2522matchingType%2522%253Bs%253A8%253A%2522host%253Amap%2522%253Bs%253A7%253A%2522matcher%2522%253BO%253A55%253A%2522eZ%255CPublish%255CCore%255CMVC%255CSymfony%255CSiteAccess%255CMatcher%255CMap%255CHost%2522%253A3%253A%257Bs%253A6%253A%2522%2500%252A%2500map%2522%253Ba%253A0%253A%257B%257Ds%253A13%253A%2522%2500%252A%2500reverseMap%2522%253Ba%253A0%253A%257B%257Ds%253A6%253A%2522%2500%252A%2500key%2522%253Bs%253A26%253A%2522www.salons-du-tourisme.com%2522%253B%257D%257D%26_format%3Dhtml%26_locale%3Dfr_FR%26_controller%3DComexposiumInternetBundle%253ABlock%253AcatalogSearchResult&_hash=vIPnf1Cnb0cRqEl3jxlHrrTpKMts9N04PwgNCjzPHqA%3D 235412876 /(search_on)/(limit)/(page)/1/(limit)/3/(sort)/nom_asc

Les offres sur le salon Mahana Lyon