Palmiers

Exposition « Les hauts lieux de la mémoire nationale du ministère des Armées »

Les hauts lieux de la mémoire nationale du ministère des Armées 

Les hauts lieux de la mémoire nationale du ministère des Armées sont propriété de l’État. Ils perpétuent la mémoire des guerres et des conflits contemporains depuis 1870. Chaque haut lieu présente un caractère national et emblématique d’un aspect de ces conflits. Par le symbole qu’ils représentent, les hauts lieux de la mémoire nationale constituent un outil de la politique de mémoire du ministère des Armées en contribuant notamment au lien Armée-Nation. Ce sont des lieux de commémoration, de recueillement, d’histoire mais aussi de transmission de la mémoire où sont notamment organisées des actions pédagogiques à destination du jeune public.

Leur entretien, leur restauration et leur valorisation sont assurés par l'Office national des anciens combattants et victimes de guerre (ONAC-VG), en lien avec la direction des patrimoines, de la mémoire et des archives (DPMA), chargée de la conception, du pilotage et de la programmation de la politique de mémoire des conflits contemporains.

                          

          

Aujourd’hui, on dénombre dix hauts lieux de la mémoire nationales :

    Pour la Première Guerre mondiale :

→ la nécropole nationale de Notre-Dame de Lorette (Pas-de-Calais)

→ la nécropole nationale de Fleury-devant-Douaumont et la Tranchée des baïonnettes (Meuse)

 

    Pour la Seconde Guerre mondiale :

→ le Struthof : Centre européen du résistant déporté (CERD) situé sur l’ancien camp de concentration de Natzweiler-Struthof (Bas-Rhin)

→ le Mont-Valérien : Mémorial de la France combattante et la clairière des fusillés (Hauts-de-Seine)

→ le Mémorial des martyrs de la Déportation (Paris)

→ le Mémorial national de la prison de Montluc (Rhône)

→ le Mémorial du débarquement et de la libération en Provence au Mont-Faron (Var)

 

    Pour les guerres de décolonisation :

→ le Mémorial des guerres en Indochine (Var)

→ le Mémorial de la guerre d’Algérie et des combats du Maroc et de la Tunisie (Paris)

    Pour les opérations extérieures (OPEX)

→ le Monument aux Morts pour la France en opérations extérieures (Paris)

 

Le ministère des Armées, au travers d’une exposition, présentera la particularité de chacun de ces hauts lieux de la mémoire nationale.

    

Pour plus d'informations

Site internet : https://www.defense.gouv.fr/