Palmiers

Ministère des Armées

Présentation du ministère des Armées 

Le ministère des Armées a la responsabilité de conservation et la valorisation d’un important patrimoine mémoriel lié aux conflits contemporains (de 1870 à nos jours) : 275 nécropoles nationales, près de 2 200 carrés militaires, 10 hauts lieux de la mémoire nationale et près de 1 000 lieux de sépultures militaires français à l’étranger. En liaison avec les collectivités territoriales, les musées et les États étrangers concernés, le ministère des Armées est un acteur essentiel de la politique de mémoire.

 

La politique mémorielle du ministère des Armées est conçue et conduite par la direction des patrimoines, de la mémoire et des archives (DPMA). Elle s’attache à conserver et à transmettre le souvenir de ceux qui ont combattu et des principes qui les animaient. Ce travail d’entretien et de transmission de la mémoire combattante s’effectue, entre autres, par l’organisation de cérémonies commémoratives, le soutien aux projets pédagogiques, le développement de l'enseignement de défense et de partenariats avec les fondations et associations de mémoire. Le ministère œuvre également au développement et à la structuration du tourisme de mémoire.

  

         

Favoriser l’essor du tourisme de mémoire répond à une double exigence : d’une part, mieux comprendre le passé et participer à la formation d’une conscience civique et d’autre part susciter des flux touristiques pour contribuer à la vitalité des territoires. Le ministère des Armées développe des partenariats avec les collectivités territoriales, pour soutenir la mise œuvre de projets mémoriels et touristiques, qui localement constituent le pivot du tourisme de mémoire. Plus de 50 projets ont ainsi été soutenus depuis 2014.

 

Par ailleurs, le ministère anime un réseau des musées et mémoriaux des conflits contemporains. Ce réseau professionnel, regroupant une centaine de structures, a pour but de créer des synergies entre ses membres et de coordonner leurs initiatives. Il facilite également leur insertion, à la fois dans le cadre de la politique menée par l’État, pour contribuer à l’essor du tourisme de mémoire et dans celle menée localement pour promouvoir les équipements. Parallèlement, aux côtés du ministère en charge du tourisme (Direction générale des entreprises), le ministère des Armées travaille à la structuration du tourisme de mémoire, avec la mise en place du label Qualité Tourisme spécifique aux sites mémoriels, d’un appel à projets innovants et d’un observatoire du tourisme.

 

Enfin, le ministère des Armées est le deuxième acteur culturel de l’État. Il conserve un vaste patrimoine culturel (archives, collections des musées, bibliothèques, patrimoine monumental et mobilier). Le ministère des Armées possède plus d’une centaine de monuments historiques (Invalides, Ecole militaire, château de Vincennes, forts et citadelles en régions…). Il dispose de trois musées nationaux (musée de l’Armée, de l’Air et de l’Espace, de la Marine) et d’une quinzaine de musées d’armes (Blindés, troupes de Marine, Légion…). Tous présentent la richesse du patrimoine et des traditions de l’armée française.

 

Pour plus d'informations : 

Site internet : https://www.defense.gouv.fr/