Vous voulez entreprendre un périple à vélo pour vos prochaines vacances. Pourquoi ne pas essayer le vélo électrique ? Tourissima, fait le point sur les avantages et les inconvénients du vélo à assistance électrique.

Les avantages du vélo à assistance électrique

Partir à l’aventure devient accessible à tout le monde

L’un des grands avantages du vélo à assistance électrique est qu’il rend le vélo accessible à tous. Vous détestez les côtes ? Vous ne vous sentez pas assez en forme pour entreprendre un voyage à vélo ? Vous n’êtes vraiment pas sportif ? Grâce au vélo à assistance électrique, vous allez pouvoir pédaler sans effort et apprécier les longues distances sans vous épuiser.

Voyager à plusieurs sans frustration

Vous aimeriez partir en famille ou entre amis mais vous n’avez pas tous le même niveau. Vos ados filent comme des flèches sans vous attendre et vos amis font du vélo tous les week-end. Grâce au vélo électrique, chacun roulera à rythme égal et appréciera sans frustration ses vacances. Vous roulerez sans vous sentir à la traîne et avec plaisir. Peut-être même deviendrez-vous un véritable adepte des vacances à vélo.

Partir avec des enfants en bas âge

Vous hésitez à partir avec de jeunes enfants qui ne peuvent pas encore rouler avec leur propre vélo. Grâce au vélo électrique, vous pourrez facilement mettre vos enfants dans une remorque et les emmener partout avec vous.

Accéder à des endroits inaccessibles et vivre des moments uniques

Le voyage à vélo comme la marche est un moyen très pratique de découvrir des endroits hors des sentiers battus et parfois même inaccessibles aux voitures. Vous pourrez prendre le temps d’admirer le paysage, vous arrêter facilement faire une petite sieste dans la campagne ou discuter avec les habitants.

Faire des économies

Partir en vacances en vélo électrique est aussi un bon moyen de ne pas trop dépenser. Vous n’aurez pas de coût de carburant, vous pourrez vous arrêter pour pique-niquer et camper où bon vous semble ce qui réduira vos dépenses alimentaires et d'hébergement. Le vélo électrique est donc une bonne option pour vivre de belles vacances sans vous ruiner.

Des vélos de montagne

Les inconvénients du vélo à assistance électrique

Le prix du vélo

On ne va pas vous mentir, le vélo électrique coûte cher. Les prix oscillent de 700 euros à plus de 2000 euros ! C’est donc un coût qui demande réflexion. Sachez toutefois que de nombreuses communes ainsi que les régions proposent des aides à l’achat pouvant aller jusqu’à 500 euros. Si le vélo vous permet de moins utiliser votre voiture ou de ne plus prendre les transports en commun, cet achat peut être rentabilisé dans les deux ans.

Le stress des batteries à recharger tous les jours

Le vélo demande à être rechargé tous les jours voire plusieurs fois par jour selon la capacité d’autonomie de la batterie. A vous de bien gérer votre parcours pour ne pas vous retrouver à pédaler sans assistance. Heureusement, le VAE ayant de plus en plus d’adeptes, vous trouverez facilement des points de recharge sur les cyclo-routes, dans les cafés et restaurants des villes et villages que vous traverserez ou encore dans les offices du tourisme. Vous pouvez aussi emporter une batterie de rechange afin de vous assurer une plus grande autonomie.

La difficulté pour bivouaquer

Ce problème de batterie en entraîne un autre : la difficulté de bivouaquer. En effet, la dépendance à une prise de courant ne vous permettra pas de vous arrêter chaque soir loin de toute civilisation.

Le casse-tête des transports en commun

Il est compliqué de voyager dans les transports en commun avec son vélo. Si vous souhaitez mettre votre vélo électrique dans un avion, sachez que c’est interdit. En ce qui concerne les bus, renseignez-vous auprès de la compagnie. Les choses vont sûrement s’améliorer au fil des années car depuis le 1er juillet 2021, tous les nouveaux autocars neufs d’entreprise privée devront être équipés pour pouvoir transporter 5 vélos. En revanche, les bus de ville n’acceptent pas les vélos. En ce qui concerne le train, transporter son vélo est un vrai parcours du combattant. Certains TER possèdent des espaces dédiés gratuits. Renseignez-vous au moment de réserver. Dans les TGV INOUÏ et Intercité, il faut réserver pour 10 euros son emplacement au moment de commander votre billet. Les places sont cependant limitées. Si vous ne trouvez pas de places pour votre vélo, la dernière solution est de le démonter pour le mettre dans une housse de 130 X 90 cm. Autant dire impossible avec un vélo électrique !

 

Et le coût écologique ?

Le vélo électrique a sans hésitation un bilan carbone bien meilleur que la voiture ou l’avion. Partir en vacances en vélo électrique est donc bel et bien une option écologique. Toutefois, on ne peut pas mettre de côté le revers de la médaille : des batteries fabriquées à partir de matériaux rares, des problèmes de recyclage et le besoin en électricité pas toujours propre.

Rendez-vous au Salon du tourisme de Lille  pour préparer vos prochaines vacances en vélo électrique… ou pas.