Découvrir un territoire ou une région en sortant des sentiers battus est une expérience unique, et quoi de plus attirant que de partir à la découverte du canal de Nantes à Brest.
Initié et construit durant la première moitié du 19ème siècle, le canal de Nantes à Brest est un canal à petit gabarit reliant les villes de Nantes et Brest. Il emprunte 8 vallées, allant de l’Erdre en Loire atlantique jusqu'à celle de l’Aulne en Finistère, complété de rivières reliées par 3 canaux de jonctions franchissant des lignes de partage des eaux et huit cours d’eaux canalisés pour son alimentation et aménagés pour le rendre navigable.

Avec un cours harmonieusement configuré, parfois en boucle tel un serpent qui se recroqueville, il est plaisant de longer sur toute sa longueur. Le canal couvre trois départements, à savoir la Loire Atlantique, le Morbihan et le Finistère, s'étendant sur une longueur de 364 kilomètres.

C'est un espace chatoyant intégrant bien souvent des surprises à chaque pas, que ce soit à pied, lors d'escapades en VTT, ou bien en saison. Cela s'étend sur une période s’échelonnant de début avril jusqu’à la fin octobre, sur une péniche sans permis qui permet, que ce soit en couple, en famille ou entre amis, pour une formule week-end ou bien sur plusieurs jours, d’être au plus près de l’eau tout en portant un regard à 360 degrés sur ses radieux paysages attenants.

On appelle aussi cette expérience le « Slow Tourisme », une façon de découvrir un territoire au ralenti en prenant tout son temps. L'ensemble est complété de bases et de haltes adaptées pour la navigation, que l’on côtoie tout le long du canal.
Photo montage illustrant un couple sur une péniche visitant la région.

Des lieux conservés dans leurs états d’origines


Doté de paysages radieux où se dessinent au lever du jour des couleurs magiques et féériques, le canal de Nantes à Brest possède aussi dans son environnement un patrimoine architectural magnifiquement conservé, témoin de notre histoire. On l'observe en sillonnant son cours tout en visitant des lieux et des villages harmonieusement fleuris tels que Josselin sur les bords de l’Oust, ou encore Blain ou Guenrouet.

En complément des 238 écluses répertoriées et de leurs habitations correspondantes, dénommées maisons des éclusiers, reconverties depuis en guinguettes, le canal est le théâtre de manifestations culturelles et artistiques, telles que des expositions de peinture ou de photographies, ainsi que la présentation et la dégustation de produits artisanaux du terroir, réalisés avec traditions et savoir-faire par les producteurs locaux.

Une autre spécificité qu'il est agréable de contempler le long du canal est la richesse et la diversité de sa faune et de sa flore. On peut y admirer notamment des faucons crécerelles, des martins-pêcheurs, ou bien encore des écureuils roux. Que ce soit à pied, en vélo ou à bord d’une péniche à taille adaptée pour les spécificités du canal, sillonner le canal de Nantes à Brest est une pure merveille. Cela permet de découvrir des lieux conservés dans leurs états d’origine où se mêlent à la fois des espaces ombragés où il fait bon s’arrêter, des lieux de vie, de cultures et de détente aménagés pour la convivialité, et les pauses entre deux accostages, complétés de lieux uniques exprimant toute la beauté et la diversité de nos radieux territoires.
4 photos illustrant la faune de la région, une péniche sur le canal et le patrimoine.
GABRIEL PAGE

Crédit photos :Gabriel PAGE / Getty Images

www.gabrielpage.com
www.destinationpaysdelaloire.fr
www.destinationlemonde.fr